Conseils & Routines Grossesse & Maternité Sport

Sport et grossesse, une combinaison gagnante?

Les bienfaits d’une activité physique régulière pour la population générale ne sont plus à démontrer et sont reconnus tant sur le plan physique que psychique. Mais qu’en est-il de l’activité physique chez les femmes enceintes ? 

Certes, la grossesse n’est pas une maladie, mais peut-on exercer une activité physique durant cette période si particulière ?

La réponse est oui, mais il est important de respecter certaines recommandations afin de bouger en toute sécurité. Nous allons voir ici quels sont les bénéfices d’une activité physique durant la grossesse. Vous retrouverez dans un autre article les recommandations quant à la durée et à l’intensité de l’effort fourni. Un autre article abordera les sports à privilégier et, au contraire, les sports à éviter.

La grossesse, cette grande aventure!

La grossesse est une parenthèse dans la vie d’une femme, synonyme de grands bouleversements hormonaux et induisant de grands changements, tant sur le plan physique que psychique.

C’est une période où il est important d’écouter son corps, et l’activité physique doit rester un plaisir. 

L’accord de votre sage-femme ou de votre gynécologue est bien sûr primordial avant de pratiquer une activité sportive durant votre grossesse, car il existe des situations dans lesquelles l’activité physique est proscrite : saignements, contractions prématurées avec modification du col de l’utérus, …

Bienfaits apportés par une activité physique adaptée durant la grossesse

Tout comme pour l’ensemble de la population, l’activité physique durant la grossesse a des effets positifs surla masse musculaire, la densité osseuse, et sur le système cardio-respiratoire de la future maman. La circulation sanguine est stimulée, les sensations de jambes lourdes et les œdèmes des membres inférieurs se voient également réduits. 

Le risque d’hypertension est également abaissé, tout comme celui de pré-éclampsie (complication liée à la grossesse potentiellement dangereuse pour la future maman et le fœtus).

La prise de poids est pondérée et le risque de diabète de la grossesse est diminué. 

La qualité du sommeil se voit également améliorée, malgré les désagréments engendrés par la présence du bébé dans le ventre (mouvements du bébé, poids sur la vessie et besoins fréquents d’aller uriner entre autres).  

Le bien-être psychique des futures mamans est également amélioré, avec une diminution de l’anxiété et des états dépressifs.

L’activité physique chez les femmes enceintes atténue les maux de grossesse tels que le mal de dos, les crampes aux mollets et la constipation.

Les femmes enceintes qui ont pratiqué une activité physique régulière durant leur grossesse rencontrent moins de complications lors du travail de l’accouchement et lors de la naissance de leur enfant. 

Le temps de récupération post-accouchement est également réduit chez les femmes qui ont été actives physiquement durant leur grossesse. 

L’activité physique durant la grossesse contribue également à retrouver une forme physique plus rapidement après l’accouchement. 

Du côté du fœtus, pas de crainte à avoir si l’activité physique est réalisée de manière sécuritaire. Au contraire, l’activité physique adaptée durant la grossesse est bénéfique pour le bébé in utero. Elle favorise une croissance optimale du fœtus et régularise son poids. Elle améliore également le développement neuronal de l’enfant à naître et du nouveau-né.

Enfin, l’activité physique adaptée et modérée durant la grossesse limite le risque de prématurité.

Finalement, grossesse et sport, est-ce une combinaison gagnante?

Pendant la grossesse, l’activité physique adaptée a un impact positif tant sur la mère que sur le fœtus et joue une action préventive. L’exercice physique ajusté à la physiologie de la grossesse contribue grandement à la santé et à la qualité de vie de la femme enceinte et s’inscrit dans le mode de vie sain qui est actuellement recherché. 

Il est toutefois important de vous écouter et de ne pas culpabiliser si l’envie de rester tranquille et de remettre la séance à une autre fois est présente ou si, pour des raisons médicales, il vous est impossible de bouger autant que vous le souhaitiez.

Biographie :

Clapp J.-F. & al. Continuing regular exercise during pregnancy: effect of exercise volume on fetoplacental growth. American Journal of Obstetrics and Gynecology, 2002, Volume 186, Issue 1, Pages 142-147

Di Mascio D. & al. Exercise during pregnancy in normal-weight women and risk of preterm birth: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. American Journal of Obstetrics and Gynecology, 2016, Volume 215, Issue 5, Pages 561-571

Laure P. & al. Activité physique et grossesse physiologique : intérêt pour l’enfant à naître. La Revue Sage-Femme, 2018, Volume 17, Issue 1, Pages 1-6

Kahlmeier S. & al. Nationale Bewegungsempfehlungen für Frauen während und nach der Schwangerschaft. Hintergrundbericht. 2018, Promotion Santé Suisse, Université de Zurich.

Kasawara K. & al. Exercise and physical activity in the prevention of pre-eclampsia: systematic review. Acta Obstetrica et Gynecologica Scandinavica. 2012, Volume 91, Isssue 10, Pages 1147-1157

To W. & al. Bone mineral density changes during pregnancy in actively exercising women as measured by quantitative ultrasound. Archives of Gynecology and Obstetrics. 2012, Volume 286, Issue 2, Pages 357-363

Articles similaires

Du mouvement conscient, c’est quoi?

9 janvier 2023

Edition « mini conseils »: Stop au « stop pipi » pour muscler le périnée!

21 novembre 2022

Grossesse: signes alarmants nécessitant une consultation en urgence

7 novembre 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter

Pas encore inscrit ?

Redécouvre le mouvement avec Flow Space!
Inscris-toi vite à notre newsletter! 🌈🎉

CHALLENGE RESET

28 JOURS

Nous avons déjà commencé le challenge mais tu
peux nous rejoindre en cours de route!
Rdv sur instagram @flowspaceofficial
pour suivre en temps réel !

Sinon, commence le challenge depuis le début, et
avance jour après jour à ton rythme pendant 28
jours!

Peux-tu partager avec nous pourquoi tu n’es pas encore inscrit.e?